Le discours du Premier ministre n’est pas à la hauteur des enjeux et attentes des salariés et agents.

L’UNSA déplore :

►l’absence de clarté sur les garanties attendues ;

►le flou sur la question de la pénibilité ;

►la mesure punitive que constitue l’augmentation de la durée de travail pour tous les salariés.

Le Président de la République et son gouvernement ont failli à leur responsabilité de rétablir la confiance des citoyens et de ramener la paix sociale.

L’Unsa appelle à la grève et à la manifestation le mardi 17 décembre 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s